Seconde jeunesse pour l’institut MGEN

MATRICÉ – Plus confortable et accueillant, mieux adapté aux nouveaux besoins thérapeutiques, le nouveau centre MGEN s’intégrera dans son environnement boisé grâce à son parement architectural matricé. Il sera complètement terminé fin 2019, après des travaux en milieu occupé.

Calme et sérénité

Regroupement sur un site unique de deux établissements devenus vétustes – le centre gériatrique Denis-Forestier, fondé en 1974, et l’Institut Marcel-Rivière, établissement emblématique de prise en charge psychiatrique, créé en 1959 –, le nouvel institut offrira 485 lits et 45 places en hôpital de jour. Plus qu’un hôpital, il sera un lieu d’accueil et de vie, pensé pour répondre au projet médical de la MGEN. Niché au cœur d’un parc arboré et protégé de 40 hectares, favorisant le calme et le repos, il s’articulera autour de quatre pôles cliniques en cinq bâtiments modernes et écologiquement performants : deux pôles de santé mentale, l’un pour les adultes, l’autre pour les adolescents et les jeunes adultes, un EHPAD pour les personnes âgées (pôle médico-social), un pôle de médecine et de soins de suite et de réadaptation (SSR) et des utilités. Pour mieux inscrire les constructions dans leur environnement, 95 % des parements seront réalisés en béton architectural matricé à motif de tronc d’arbre.

Moins de bruit grâce à l’autoplaçant

À l’issue du chantier, 21 000 m3 auront été coulés par Unibéton, qui fournit l’ensemble du béton. Les infrastructures sont réalisées avec le ciment i.tech ADDICEM 52,5 L PM-ES de l’usine Ciments Calcia de Rombas, en raison de sa résistance en milieu agressif, notamment aux sulfates. Pour les parements en béton matricé qui seront juste lasurés, le choix s’est porté sur le ciment i.pro TECHNOCEM 42,5 R de l’usine Ciments Calcia de Couvrot. Fin et fluide, il aide le béton à parfaitement épouser la matrice pour un résultat de qualité, propre et soigné. « Afin de limiter les nuisances liées au chantier qui se déroule en milieu occupé, la majorité des constructions sont réalisées en béton autoplaçant, dont la mise en œuvre sans vibration est moins bruyante, souligne Karim Diab, ingénieur d’affaire Unibéton IDF. Pour renforcer la sécurité et éviter les va-et-vient de camions, nous avons aussi installé une centrale sur place. Grâce à la montée rapide en résistance du ciment i.pro TECHNOCEM 42,5 R de l’usine Ciments Calcia de Couvrot, quatre silos de stockage ont suffi : les éléments coulés le jour J peuvent être décoffrés dès le lendemain. »

 

  FICHE CHANTIER

  • Maître d’ouvrage MGEN
  • Architecte AIA Architectes
  • Maître d’œuvre Spie-SCGPM
  • Fournisseur béton Unibéton
  • Surface totale 35 000 m2
  • Ciment i.tech ADDICEM 52,5 L PM-ES – CEM III/A 52,5 L PM-ES CP1 NF de l’usine Ciments Calcia de Rombas et i.pro TECHNOCEM 42,5 R – CEM II/A-LL 42,5 R CE CP2 NF de l’usine Ciments Calcia de Couvrot
  • Granulats sable 0/4 de la carrière GSM de Saint-Louis et gravillons 4/10 de la carrière GSM d’Achères pour le béton de parement ; sable 0/4 et gravillons 6,3/20 de la carrière GSM de Saint-Louis pour les infrastructures
  • Dates chantier avril 2017 à mi-2018