Mur de livres en ville

 

Maîtrise technique. La façade laissée aveugle par la démolition de l’hôtel de police de Cholet a été transformée en sculpture monumentale : un mur de livres en béton blanc, préfabriqué. Le rendu esthétique est chaleureux et la technique parfaitement éprouvée.

Dans le cadre du chantier des Arcades Rougé et de l’opération de redynamisation du centre-ville choletais, la place Rougé a été rendue aux piétons et transformée en véritable salon urbain avec fauteuils, végétation, pavés anciens et luminaires avec abat-jour. Cet ancien parking a été réaménagé en espaces de rencontre, de promenade et de liaison vers les autres quartiers du centre. La façade aveugle, mise à nu suite à la démolition de l’ancien hôtel de police mitoyen, a fait l’objet d’une animation originale reproduisant un rayonnage de 5 000 livres surdimensionnés. Plusieurs types de modules préfabriqués en béton blanc, représentant des étagères de livres de formes et de tailles différentes, sont répartis sur l’ensemble de ce mur de 10 m de haut sur plus de 13 m de large. « Le relief de cette façade imposante, située en périphérie de la place, sera également mis en valeur le soir, grâce à un jeu de lumières », souligne Peggy Jousse, l’architecte à l’origine de ce projet.

Une construction sur mesure

Le projet a nécessité la préfabrication d’éléments en béton moulé cloisonnés par 266 m linéaires de montants et traverses en béton ainsi que la construction d’un mur de soutien supplémentaire pour garantir la solidité et la sécurité de l’ensemble. Le moulage des différents modules a été assuré par l’entreprise Novadal-Privat, spécialisée, depuis 1918, dans la préfabrication de dallages et mobiliers urbains en béton architectonique. Neuf modèles de dalles de 3 cm d’épaisseur ont été réalisés dans des dimensions variées, le relief étant obtenu par les éléments décoratifs en débord de 1 à 2 cm. « Nous avons utilisé un ciment blanc CEM I 52,5 N CE CP2 NF “SB” de l’usine Ciments Calcia de Cruas, particulièrement recommandé pour les parements architectoniques et la maçonnerie d’art, dosé à 430 kg/m3 que nous avons très légèrement teinté en jaune pour se rapprocher de la couleur de la pierre naturelle », explique Jean Chabot, responsable de production chez Novadal-Privat. Les moules en élastomère ont été coulés sur des maquettes en bois. Tout en assurant la régularité dimensionnelle requise pour ce genre d’ouvrage, l’élasticité de ce type de moules permet d’assurer un rendu très lisse et de reproduire fidèlement les détails.

« Le béton a été formulé dans notre laboratoire afin d’obtenir la solidité et l’esthétique souhaités », précise Jean Chabot. La qualité et le choix du ciment, des agrégats et des adjuvants ont permis de répondre pleinement aux exigences du cahier des charges imposées par une pose d’éléments agrafés. Les travaux, qui ont débuté en septembre dernier, se sont déroulés sur une période d’un peu plus de deux mois. Le résultat est une belle mise en valeur du bâtiment et de l’espace public.

Fiche chantier

  • Maître d’ouvrage Ville de Cholet.
  • Maître d’œuvre Cabinet Labatut Architectes Associés (Cholet).
  • Poseur GRC Rousseau à Cholet.
  • Fixation inox Société Halfen.
  • Conseil béton armé Bureau d’études E. Arest à Nantes.
  • Préfabricant Novadal-Privat.
  • Fournisseur ciment Ciments Calcia.
  • Matériau environ 2 tonnes de ciment blanc CEM I 52,5 N CE CP2 NF « SB » de l’usine de Cruas (07).